ISABEL

  

  

 

variété du GROCEP distribuée par SEMENTIS.

 UNE  PRIMEUR à TRES BONNE TUBERISATION

 

Origine génétique : Nicola X Ténor
Obtenteur(s) : GROCEP - (FRANCE)
Inscription au catalogue français (1999)
Catégorie : Consommation
Maturité : Précoce

 

ASPECT de la plante et des tubercules

Tubercule : Oblong allongé, yeux peu profonds, peau jaune, chair jaune foncé.
Germe : Rouge violacé, conique, pilosité moyenne à forte.
Plante : Taille moyenne, port demi-dressé à étalé, type intermédiaire.
Tige : Pigmentation nulle ou très faible à faible.
Feuille : Vert moyen à foncé, brillante, faiblement divisée, semi-fermée à fermée; foliole grande, largeur moyenne, ovale.
Floraison : Faiblement abondante.
Fleur : Blanche, bouton floral faiblement pigmenté.
Fructification : Rare à moyennement fréquente.

 

CARACTERES CULTURAUX et d'UTILISATION

Rendement : 107 % de (Sirtema + Ostara) / 2.
Calibrage : Proportion de gros tubercules : assez forte.

Aptitude à la conservation : Faible.

 

Sensibilité aux maladies :
Mildiou du feuillage : sensible.
Mildiou du tubercule : R.A.S.
Galle verruqueuse : non attaquée.
Gale commune : moyennement sensible.
Virus X : résistante.
Virus A : sensible.
Virus Y : moyennement sensible.
Enroulement : moyennement sensible.
Nématode RO 1-4 : résistante.

Défauts internes du tubercule :

Peu sensible aux taches de rouille et au cœur creux,

assez peu sensible aux taches cendrées.
Sensibilité à l'égermage : Peu sensible.
Sensibilité aux chocs : Assez sensible.
Repos végétatif : Très court.

 
Qualité culinaire : Bonne tenue à la cuisson,

groupe culinaire A-B, léger noircissement après cuisson.
Teneur en matière sèche : Faible à très faible.

 

ESSAI Rhône-Alpes été 2011

ISABEL 2011 : Malgré un bon départ et une bonne tubérisation (jusqu'à 23 tubercules par pied), la variété sous bâche a produit trop de petits calibres. La présentation est trop hétérogène ici avec des pommes de terre rondes ou allongées. La peau est plutôt jaune avec quelques plages réticulées. Vue plusieurs années de suite, malgré sa bonne rusticité, on ne peut pas la retenir dans le créneau très précoce sous bâche.  Ces résultats ne reflètent pas ce qui est vu par ailleurs où, cette primeur a une tubérisation supérieure aux variétés "PRIMEURS" mais loin des 20/23 tub. par pied !

ESSAI Rhône-Alpes été 2009

ISABEL est jolie au stade jeune mais sans doute sensible au stress car elle comporte quelques tubercules difformes, crevasses et surgeons. La peau est assez terne et jaune. Elle présente à nouveau «ce bec pointu». Elle est mal placée au niveau rendement presque dans le bas du tableau avec 17,2 KG pour dix pieds pour seulement 11 tubercules dans le calibre recherché
Avec un pourcentage de petites assez élevé. C’est dommage car cette variété est issue d’une génétique qui privilégie les aspects culinaires (A-B) polyvalente en cuisine.

Envoyez un courrier à albon@perriol.fr pour toute question ou remarque

toute reproduction et utilisation de cette page doit avoir l'accord des ets perriol